Contexte

“Emergency Room Evaluation & Recommandations” (ER2) est un outil clinique permettant d’identifier les patients visitant les urgences qui sont à risque de longue durée de séjour et d’admission à l’hôpital. Son utilisation en clinique par les infirmières des urgences a montré que le recueil de l’information sur les antécédents de chutes, qui fait partie de 6 questions de cet outil, pouvait être difficile dans le contexte d’une visite dans un service d’urgence. En effet, la pathologie aiguë qui explique la raison de la consultation dans un service d’urgence peut rendre le patient âgé confus et son interrogatoire impossible. Par ailleurs, il est parfois difficile d’obtenir des informations sur le patient auprès des accompagnants et/ou des aidants. La chute est le plus souvent la conséquence d’un trouble de la marche et de l’équilibre important, tout comme l’utilisation d’une aide à la marche. Le recueil de l’utilisation d’une aide à la marche est plus simple et plus objectif que celui des antécédents de chutes. Nous avons donc émis l’hypothèse qu’il était possible de changer l’item “antécédent de chute” par “utilisation d’une aide à la marche” dans ER2 sans affecter sa qualité prédictive des événements délétères de santé.

 

Objectif

> Comparer les qualités prédictives d’ER2 dans sa version originale et modifiée (changement de l’item “antécédent de chute” par “utilisation d’une aide à la marche”) pour la longue durée de séjour à l’hôpital dans une population de personnes âgées admises en unité aiguë de soins gériatriques.

 

Actions

  • Partenariat avec l’unité d’évaluation gériatrique du Centre hospitalier de St. Mary
  • Recueil des données et analyses
  • Rédaction d’un article scientifique